Le E-learning

Un éventail de méthodes d’apprentissage et de formations 

Dans cette nouvelle ère rythmée au quotidien par les smartphones, les médias sociaux, le virtual learning, le webinar ou encore le mobile learning, les entreprises au même titre que les utilisateurs et professionnels de la formation semblent encore se questionner sur l’utilité et l’efficacité des formations 
e-learning. Et pourtant!

Le catalogue des formations en entreprise s’étoffe chaque jour: formations spécialisées obligatoires, formations linguistiques, outils managériaux ou 
informatiques. Face au développement des nouvelles technologies s’accompagnant d’un plus grand échantillonnage de formations e-learning, 
connaître, comprendre et mesurer les avantages de ces nouvelles méthodes aide bel et bien à faire le bon choix.
Les atouts du e-learning 
Les nouvelles technologies permettent un apprentissage en temps réel, 24h/24, via ordinateurs, tablettes et smartphones ou encore via des applications accessibles via téléphone 
mobile. L’accès ne se limite plus à 
l’environnement professionnel. Désormais, nous pouvons développer nos compétences et nos connaissances n’importe où et n’importe quand.
Pour une entreprise le e-learning 
représente un énorme avantage organisationnel. Il n’est plus nécessaire de déplacer formateurs et participants. Les utilisateurs organisent eux-mêmes leurs formations, s’y connectant quand bon leur semble. La durée de la 
formation est limitée en temps, 
générant plus d’efficacité.
Le rôle du formateur est dédié plus à l’accompagnement des personnes formées. Pour de grandes entreprises basées dans plusieurs zones géographiques, les formations e-learning 
permettent d’atteindre tous les employés sans que le décalage horaire soit un frein. Cela assure d’ailleurs également une consistance et uniformité dans le contenu de la formation.
De plus, dans un contexte économique encore incertain, il ne faut pas négliger l’aspect réductions de coûts. Les grandes entreprises bénéficient de ce type de formations via des 
systèmes de gestion hébergeant une sélection de formations. Dans le cas d’une adhésion obligatoire à un 
organisme de formation, ces entreprises peuvent aussi bénéficier de 
réductions en fonction du volume d’achat d’abonnements. Les bénéficiaires de formations doivent néanmoins avoir la possibilité de choisir le mode d’apprentissage qui leur permet le mieux d’atteindre leurs objectifs. Le e-learning doit faire partie de ce choix dans la mesure où il est associé à 
des formations plus traditionnelles 
permettant de se retrouver, de créer un réseau, de collaborer et de partager des expériences ou des bonnes pratiques.
Ce vaste choix permet aussi à ces bénéficiaires privilégiant une approche plus formelle ou ayant plus de 
difficultés à se familiariser avec les nouvelles technologies, de s’adapter plus facilement à ce style d’apprentissage plus autonome. Les entreprises doivent également apporter leur 
soutien d’un point de vue informatique et pédagogique, notamment en 
responsabilisant le management, pour ainsi garantir plus de motivation de leurs collaborateurs et une meilleure adaptation à leurs postes de travail.
Les nouvelles tendances
Le développement des nouvelles technologies ainsi que les fréquentes revues budgétaires imposées aux 
professionnels de la formation ont 
favorisé de nouvelles approches 
d’apprentissage plus informelles qui ont un lien très étroit avec les médias 
sociaux comme LinkedIn ou Twitter par exemple.
Au cours de ces dernières années, nous avons assisté au développement d’une nouvelle «tendance» d’apprentissage, le social learning, qui permet aux utilisateurs d’apprendre, de 
partager leurs connaissances et expériences, de collaborer avec d’autres 
utilisateurs partout dans le monde, et de reproduire ce qu’ils ont appris dans leur quotidien et dans leur entreprise. Cette nouvelle «tendance» engendre davantage de motivation de la part des employés, qui ont désormais la possibilité de se responsabiliser et de 
partager le bénéfice acquis en termes de développement personnel et 
professionnel avec d’autres.
Cette nouvelle méthode d’apprentissage, connaît déjà un vif succès dans de nombreuses entreprises, mais reste complémentaire aux formations dites «traditionnelles» et de «e-learning». Les entreprises doivent néanmoins accompagner leurs employés dans ce 
changement, s’assurer que les bénéfices du social learning soient compris et acceptés par tous les employés et le management, et qu’ils possèdent tous les connaissances et capacités à s’adapter à ces nouvelles méthodes d’apprentissage et de collaboration.

Alessandra Tomasin
Learning services, EY Luxembourg

Retrouvez l’article

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de